Assumer de A à Z !

Assumer ses choix et ses actes est la base de la responsabilisation. Cela transmet aux autres une impression de maturité et d’assurance qui inspire la confiance. A contrario, ne pas assumer transmet une impression de lâcheté et d’instabilité qui inspire la méfiance.

D’une manière générale, nous devrions assumer tous nos choix et nos actes même s’ils ne dépendent pas uniquement de notre bonne volonté mais parfois de facteurs externes ou d’impératifs.

Cela nous permet de réduire le conflit intérieur, source de négativité, d’angoisses, de stress, d’insatisfactions…
En réduisant le conflit intérieur nous gagnons en clarté dans la communication et le rapport aux autres, nous paraissons plus stables et plus honnêtes.

Étape 1 : Réconcilier son monde intérieur

L’idée n’est pas d’assumer simplement parce que c’est mieux. L’idée est d’assumer en acceptant nos actes comme l’expression de nos souhaits, de nos désirs et de notre personnalité.

Dans cette idée, celui qui a des comportements en accord avec lui-même assume ses actes naturellement. Assumer n’est pas le résultat d’un choix mais plutôt la conséquence directe d’agir en fonction de soi.

Cela demande d’éclaircir ce que nous voulons avoir et ce que nous voulons faire. Et ça n’est pas toujours facile car nous sommes soumis à des besoins et des désirs contradictoires entre eux.

Heureusement, à force d’apprendre à négocier avec tous nos désirs, nous allons faire émerger une capacité à prendre en compte de l’ensemble de nos désirs sous la forme d’une volonté globale qui va guider nos choix.

Étape 2 : Concilier son monde intérieur avec la réalité

En mettant en avant notre monde intérieur et notre volonté, nous pouvons faire l’erreur de nous comporter comme un enfant capricieux.

L’impossibilité ou l’échec dans la concrétisation de nos désirs ou nos actes est source de frustration. Cette frustration est d’autant plus forte que nos désirs et nos efforts pour les concrétiser sont importants.

La frustration mobilise notre attention et bloque de nombreuses ressources mentales et le besoin de décharger cette frustration nous poussent souvent à exprimer de la colère et à renvoyer de l’agressivité. Au final, nous diminuons notre capacité à communiquer et à atteindre nos objectifs.

La meilleure parade à cette frustration et d’intégrer « le principe de réalité » dans un maximum de situations, c’est à dire accepter que la réalité ne permet pas toujours de concrétiser sons désirs. Nous avons certes la capacité d’influencer la réalité, mais elle reste distincte de notre volonté.

Cette capacité à accepter les exigences de la réalité prend tout son sens lorsqu’un désir est irréalisable ou qu’il demande des sacrifices ou des risques. Nous devenons capable d’assumer le renoncement, les sacrifices et les risques au profit de la satisfaction de nos autres désirs. C’est à dire à assumer la conséquence de nos choix.

Assumer, en bref

Finalement, assumer c’est : 
Assumer ses choix en se réconciliant avec son monde intérieur pour s’écouter et se comprendre. Assumer les conséquences de ses choix en acceptant la réalité qui en découle.

A propos de FreeMan

Exprimez vos pensées

Pour accompagner vos commentaire d'un avatar, prenez un gravatar!